une tablette qui affiche le message "happy" pour donner le sourire à une entrepreneuse qui cumule salariat et freelancing

Gérer son stress quand on cumule entrepreneuriat et salariat : HELP

Si vous êtes de nature anxieuse (comme moi) vous avez déjà dû rencontrer bon nombre de situations où votre stress exerçait une certaine emprise sur vos pensées et sur vos actions. Et justement, j’ai récemment dû apprendre à gérer mon stress dans une nouvelle situation : le cumul de l’entrepreneuriat et du salariat ! Je sais très bien que je ne suis pas la seule dans ce cas et que le cumul de deux activités peut être difficile à gérer pour certaines personnes. Si vous en faites partie ou que vous souhaitez vous lancer prochainement mais que vos appréhensions vous freinent… Cet article tombe à pic ! Puisque je m’apprête à vous confier les quelques actions que j’ai mises en place pour gérer mon stress dû au cumul de l’entrepreneuriat et du salariat (à temps plein).

Être pressé et impatient, sans se précipiter !

Dès que j’ai décidé de sauter le pas et de créer ma micro-entreprise (tout en travaillant à temps plein en tant que salariée)… J’ai tout de suite été ultra pressée ! Une fois ma décision prise… Je mourrais d’envie d’aller plus vite que la lumière et de développer mon projet à la vitesse de l’éclair. Mais à tout vouloir faire trop vite, je me suis mis une pression de dingue. Et surtout, je me suis tuée à la tâche. J’étais épuisée !

Travailler plus de 65h par semaine pour atteindre ses objectifs, c’est peut-être louable… Mais ce n’est pas tenable (je vous assure, j’ai déjà testé) ! Alors le meilleur conseil que je peux vous donner pour réduire le stress (et les migraines) durant vos premiers mois de lancement… C’est de rester impatient, mais de ne pas foncer tête baissée en ignorant vos besoins primaires. Dormir et souffler, c’est important ! J’espère que vous êtes au courant ? 😁

Trouver une organisation adaptée au cumul des deux statuts et qui nous convient

Au lancement de mon activité entrepreneuriale, j’ai beaucoup tâtonné côté organisation. Pourtant, je suis très organisée au quotidien, mais j’ai eu du mal à trouver des outils parfaitement adaptés à mes besoins. J’ai donc essayé plusieurs types d’organisation jusqu’à trouver la combinaison idéale ! Agenda digital, agenda papier, to-do list, outil multi-fonctions… Je me suis finalement arrêtée sur Notion.so et aujourd’hui, toute l’organisation d’Ours on web repose dessus !

En trouvant quels outils vous correspondent et comment organiser clairement votre activité… Vous allégez considérablement votre charge mentale. Et par extension, ces satanées angoisses ! D’ailleurs, si Notion vous tente, je vous explique comment je l’utilise pour organiser toute ma création de contenu juste ici.

Se forcer à déconnecter et prendre du temps pour soi (vraiment)

OK, je suis la première à ne pas suivre ce conseil. Mais je me soigne, promis. 😁 Lorsque j’ai lancé Ours on web, je bossais non-stop, j’acceptais toutes les missions de Web content management que l’on me proposait… Et quand je me forçais à faire “autre chose”, comme lire ou jouer aux jeux vidéo, par exemple… J’avais l’impression de perdre mon temps. Je me disais : “Mais, c’est pas en lisant ou en jouant que je vais développer mon projet ! ” Et pouf, je me remettais au boulot.

Sauf que, travailler de 9h à 23h sans prendre un peu de temps pour soi… C’est tout sauf productif ! Maintenant, j’en suis bien consciente. Quand je suis reposée et détendue, je travaille beaucoup plus vite. Et si en plus, j’ai pris le temps de me distraire avec des activités de loisirs… Je suis super inspirée ! En gros : amusez-vous plus pour travailler mieux. 😊 Vous verrez, ça fonctionne ! Et accessoirement, vous éviterez d’atteindre le point de non-retour et de péter un plomb (cumuler la fatigue, c’est vraiment pas bon).

Ecouter sa petite voix pour gérer son stress lié au cumul entrepreneuriat + salariat

La fameuse petite voix ! Je suis certaine que vous la connaissez bien. Spoiler alert : lorsqu’on cumule entrepreneuriat et salariat… Elle cause de plus en plus fort. 😂 Ma petite voix, par exemple, me répétait sans cesse que je devais ralentir côté temps de travail… Et accélérer côté démission.

J’ai passé beaucoup de temps à l’ignorer. Pourtant… Si vous saviez à quel point j’ai été soulagée lorsque j’ai décidé de l’écouter (de m’écouter, tout simplement). Alors, si vous êtes stressé, que votre petite voix vous répète sans cesse les mêmes choses… Et qu’au fond de vous, vous savez qu’elle a raison et que vous vous sentirez mieux en l’écoutant. Faites-lui simplement confiance !

N’oubliez pas : respirez un bon coup et croyez en vous. 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *